La rencontre inopinée entre Margaret et Walter Keane

Posted on
big eyes

Margaret comme Walter n’étaient pas prédestinés pour être des peintres. En effet, la peinture était juste pour eux un loisir. Mais c’est cette passion là qui l’ont réuni.

En 1953 Walter et Margaret se sont rencontrés à Paris. Comme ils partageaient les mêmes centres d’intérêts pour l’art et la peinture, ils étaient très vite devenus complices. Deux ans plus tard, les deux tourtereaux se sont mariés à Hawaï.   

L’avènement des bigs eyes

Pendant leurs premières années de mariage, Margaret Keane a commencé à peindre les Bigs Eyes. Et en 1957, le couple les a exposés publiquement dans le but de les vendre. Ce fut alors une triomphe car les tableaux devenaient très vite populaires. Assez originales, les œuvres de Margaret Keane allient à la fois les styles de peintures d’Amedeo Modigliani et de Yoshitomo Nara. Face aux succès de ces toiles, Walter s’en vantait d’en être l’auteur. Il s’est ensuite créé un personnage et a inventé diverses histoires sur ses sources d’inspirations.    

Au début des années 60, le couple est devenu millionnaires grâces aux ventes de leurs tableaux ainsi que de divers produits dérivés (copies, posters, flyers…). Malgré le fait que beaucoup d’artistes de l’époque ont émis des critiques sur Walter, ça n’a pas empêché à « ses tableaux »de gagner de plus en plus en popularité et en notoriété. Pour ces derniers, Walter ferait trop recours à l’hétéroclite. De ce fait, ils trouvaient ses œuvres comme étant plus des objets vulgaires que des objets d’art.  

Les premières déchirures du couple Keane

On disait que Walter était jaloux des talents de sa femme alors qu’il se les approprie. Face à cela, Margaret faisait l’objet de violence conjugale alors qu’il lui arrive de travailler plus de 16 heures par jour. A la fin de l’année 1964, elle finit par le quitter et s’était installée à Honolulu avec sa fille. En 1965, leur divorce fut prononcé officiellement. Mais ce qui était intriguant, c’est que même divorcé, Margaret a toujours continué de peindre pour le compte de son ex mari. C’est seulement en 1970 que l’artiste a annoncé publiquement qu’elle est la véritable auteure des bigs eyes. Lors d’un procès 1986, Margaret a eu gain de cause et Walter fut dans l’obligation de la dédommager.

Après ça, Walter tomba dans l’oubli. Il est décédé le 27 décembre 2000 et la seule mémoire qu’il a laissé était le titre de faussaire d’œuvre d’art.  

Margaret n’aurait elle pas eu autant de succès sans son ex mari ?

On peut dire que les agissements de Water Keane étaient malhonnêtes, mais il faut aussi se dire que les bigs eyes n’auraient jamais eu autant de succès sans lui. En effet, Margaret Keane était une femme trop timide et trop intravertie pour pouvoir les promouvoir. En somme donc, quoi qu’il en soit, derrière les bigs eyes, il y a l’ombre de Walter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *