Focus sur ces peintres qui ne sont devenus célèbres qu’après leur mort

Posted on
Vincent van Gogh

Après vous avoir parlé des peintures les plus célèbres au monde, aujourd’hui nous allons de ces artistes qui ne sont devenus célèbres qu’après leur mort. Si habituellement, un artiste renommé devrait vivre leurs heures de gloire de leur vivant, ces personnes là n’ont pas eu cette chance.

Vincent van Gogh

De son vivant, Vincent van Gogh n’a jamais connu la belle vie. En effet, il a toujours travaillé dans des ateliers modestes et ses œuvres valaient une bouchée de pain. A sa mort, tous ses dessins et peintures furent légués à son frère  Théodore Van Gogh. Mais quand ce dernier mourut aussi à son tour, c’est sa veuve Johanna qui a hérité à son tour des œuvres de Vincent.

A partir du début du XXe siècle, Johanna a commencé à faire des expositions des œuvres de Vincent à Paris, à Amsterdam, à Rotterdam et à la Haye. Et c’est à partir de cette initiative que les peintures de Vincent ont commencé à gagner en popularité. Parmi ses premières ventes les plus marquantes, il y a par exemple la toile intitulée « les tournesols ». En 1924, elle a été acquise par  le National Gallery de Londres. Après la mort de Johanna, les œuvres de Vincent ont continué à se vendre. En 1991, sa peinture intitulée « Portrait du Docteur Gache »a été vendu à 82.5 millions de dollars.

Johannes Vermeer

Johannes Vermeer

Johannes Vermeer plus connus sous le pseudo de Sphinx de Delft est un peintre hollandais qui a vécu durant le mouvement de la peinture baroque. La plus grande particularité de Johannes, c’est qu’il prenait beaucoup de temps à peindre. Généralement, pour créer une toile, il lui faut trois mois au minimum. Néanmoins, à l’époque, ses œuvres intéressaient bien les particuliers et ses riches clients ne cessaient de le solliciter.

En 1672, la hollande a connu une importante crise économique doublée d’un conflit avec les français. Face à cela, Johannes n’eut plus de commande et ça lui a engendré des difficultés financières. Pour essayer de s’en sortir, il a dû emprunter de l’argent et il a fini par être entièrement criblé de dette. Et c’est une partie à cause de cela qu’il mourut en 1675.

A sa mort, le nom de Johannes fut tombé dans l’oubliette. La raison à cela ne se repose pas sur la qualité de ses œuvres, mais comme elles étaient trop peu, il était difficile de promouvoir son nom. C’est seulement après quelques siècles que Johannes fut redevenu populaire. Et à partir du XXe siècle, ses œuvres étaient très recherchées que cela a attisé les faussaires en produisant des faux tableaux de Johannes. Actuellement ses tableaux sont éparpillés dans les quatre coins du globe. Et parmi les plus populaires, il y a « La Jeune fille à la perle » qui est aujourd’hui exposée à Tokyo au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *