Marmi Vrech : l’art de la sculpture sur pierre

Posted on
sculpture

Nous sommes au troisième millénaire, mais l’émotion et le magnétisme que les mains humaines transmettent à la sculpture sur pierre naturelle sont restés intacts et intenses. Les statues de pierre, les bustes, les frises pourraient être définis comme des éléments décoratifs, mais pour nous, ce sont des entités vibrantes et vitales qui s’adaptent à l’espace et le catalysent avec une immense puissance évocatrice.

1 – L’Artisanat et le Maestro : dans l’art de la sculpture sur pierre, rien n’a changé.

Plus de six cents ans se sont écoulés depuis que Michel-Ange a sculpté la statue de David, l’une des plus célèbres statues de marbre de l’histoire de l’art. A cette époque, les apprentis de l’atelier pendaient le bloc de pierre qui était ensuite travaillé et fini par le Maestro. Dans notre entreprise aujourd’hui, la technologie a remplacé les apprentis, mais la naissance du vrai travail exquis reste l’unique privilège du Maestro.

2 – Choisir, inventer, concevoir un artefact en pierre naturelle

Conseils essentiels pour commencer la sculpture sur bois

Pour créer une sculpture ou un artefact en pierre naturelle, il faut d’abord choisir le sujet avec l’acheteur, l’architecte ou le designer : cela peut varier d’une œuvre existante, classique ou moderne.

Ensuite, il y a l’étude du matériau à utiliser qui est généralement réalisé sur des marbres légers comme Carrare, Calacatta ou Bianca Lasa ou sur des pierres indigènes comme la Pierre d’Istrie.

Une fois le sujet et le matériau choisis, nous procédons à la sélection d’un modèle tridimensionnel de sculpture en pierre naturelle (envoyé par le client, acheté sur des sites web spécialement conçus ou conçus à l’interne) et à la proportionnalité de la sculpture selon les mesures choisies.

3 – Les premiers pas pour libérer la sculpture de la pierre

« J’ai vu l’ange dans le marbre et sculpter jusqu’à ce que je le libère. » : Michel-Ange

Une fois le bloc de pierre et de marbre idéal choisi, le premier ébauchage est effectué par une machine entraînée par un logiciel de CFAO qui met également en place les différents outils à utiliser, des disques de différentes tailles aux mèches rondes de différents diamètres.

A l’aide de fraises diamantées, le surplus de matériau laissé par la fraise est ensuite enlevé et la figure apparaît à l’aide de la pointe Wibia.

Si le sujet de la sculpture sur marbre ou pierre naturelle l’exige, avant de procéder, nous faisons une copie en béton cellulaire ou en ciment alvéolaire pour avoir une meilleure vue des volumes et du jeu de la lumière noire.

4 – Le dialogue entre la pierre et la figure, entre l’âme et le Maestro.

sculpture

A ce point, il y a un bloc de pierre, avec la figure en blanc.

Devant lui, il y a le Maestro avec ses instruments qui sont les mêmes que d’habitude : le bang, le ciseau, les pointes qu’il s’est tempéré avec le feu avant de commencer.

Il y a aussi des fraises, des outils empruntés au monde de la dentisterie pour finir les détails plus précis et des papiers abrasifs avec différents grains : ce sont des instruments manuels.

Ses mains écoutent les études qui ont été faites sur les artefacts et les matériaux avant de se lancer dans le projet de sculpture sur pierre et sont guidées par l’expérience et la détermination. Ils travaillent lentement mais sans interruption, entrant dans chaque petite fissure, traitant la linéarité de la figure, la lumière sombre, la perfection de la surface. Ils ne s’arrêteront pas longtemps, retournant au même détail, retouchant, rôdant, observant. Ce n’est qu’avec une patience et une passion infinies qu’une sculpture en marbre prend vie.

5 – L’Acheteur et le Maestro : l’idée prend forme, lentement

Tout au long du processus de finition des statues de marbre ou de pierre, le Maestro est toujours en contact avec le client pour que la figure prenne forme en suivant exactement l’idée qui l’a créée.

L’échange d’informations est un flux continu, une recherche de sensation et d’équilibre pour laisser la créativité modeler la matière et libérer ce dont l’homme rêvait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *