Apprendre à peindre tout en étant près des chevaux

L’événement « Painting with the Herd » à Quesnel offre des cours pour les jeunes, les adolescents et les adultes.

Peinture

 

Imaginez que vous êtes occupé à peindre, à vous concentrer sur les couleurs que vous ajoutez à votre toile, quand tout à coup, vous entendez et sentez un cheval qui respire doucement à vos côtés. L’animal curieux est monté calmement pour voir ce que vous faites.

C’est ce qui pourrait se passer à l’événement Painting with the Herd, qui aura lieu ce samedi (8 septembre) au First Equestrian Horse Ranch au 2343, chemin Reierson.

L’événement met en vedette trois classes d’art différentes pour plusieurs groupes d’âge, avec des chevaux en liberté pendant que le cours a lieu. Les participants ont également la possibilité de toiletter les chevaux s’ils le souhaitent.

Il y aura un cours pour les jeunes de 8 à 12 ans de 15 h 45 à 15 h 45. Un cours pour adolescents de 13 à 18 ans est offert de 16 h 30 à 18 h 30. Un cours pour adultes de 19 ans et plus aura lieu de 18 h 45 à 20 h 45 et il y aura aussi du vin. Les places sont limitées dans les classes de jeunes et d’adultes.

Sarah Lazzarotto, qui lance sa propre entreprise d’apprentissage expérientiel équin facilité (FEEL) cet automne, a eu l’idée d’organiser un événement Peinture avec le troupeau. Les chevaux et les installations sont fournis par Tawnie Fehr, propriétaire du First Equestrian Horse Ranch, et Lazzarotto est reconnaissante pour son implication.

« J’y ai juste pensé parce que j’essayais d’être créative sur ce que nous pourrions faire au ranch pour avoir plus de gens[ici], et aussi un peu pour promouvoir mon entreprise et la créativité de ce que je fais, » explique Lazzarotto. « Je voulais aussi dire aux gens que les enfants et les adolescents sont les bienvenus au ranch. »

Il y a environ trois semaines, ils ont organisé un petit événement à titre d’essai pour voir l’intérêt qu’il suscitait. Lazzarotto explique qu’ils ont eu une bonne participation et a décidé de faire un événement plus officiel.

Intégrer les chevaux dans les cours de peinture

Lazzarotto sera diplômée de sa formation FEEL ce mois-ci, et affirme que ce travail lui a apporté beaucoup de sensibilisation et d’idées sur la façon d’intégrer les chevaux dans des expériences d’apprentissage créatives.

« Cela m’a fait prendre conscience que les chevaux apportent aux gens un calme extrême et que le fait d’être près d’eux sur le terrain ne fait qu’offrir une vibration très thérapeutique, sans qu’ils ne pensent à la thérapie, dit-elle. « C’est juste que ça marche, et les gens adorent être près des chevaux. »

M. Lazarrotto explique que ces cours s’adressent à tout le monde, qu’ils aient été en contact avec des chevaux ou non. Ils passeront en revue les consignes de sécurité au début du cours.

« J’ai vraiment laissé les chevaux faire le travail et les laisser faire « , dit-elle. « Les gens sont juste avec les chevaux, et ils adorent ça. Nous avons mis une grande cuvette d’eau au milieu, et les chevaux boivent quand ils en ont besoin, et c’est magnifique. »

Chevaux

Tanya North-Shymko de Spectrum Art Studios est l’instructrice artistique de l’événement Painting with the Herd. Elle a grandi à Quesnel et est récemment revenue ici après avoir obtenu un diplôme en beaux-arts à Dawson Creek et fait un apprentissage en graphisme au Northern Alberta Institute of Technology à Edmonton, puis a travaillé. Elle enseigne l’art et fait de l’art – qu’il s’agisse de son propre art ou d’œuvres commandées – depuis les 20 dernières années et commence à démarrer son atelier et ses cours à Quesnel.

North-Shymko a trouvé que le fait d’avoir les chevaux à proximité a beaucoup ajouté quand ils ont essayé cette épreuve pour la première fois.

« Je ne pense pas qu’il y avait quelqu’un de trop nerveux avec les chevaux dans les parages « , dit-elle. « Mais les chevaux peuvent aussi être très apaisants, et ils peuvent en quelque sorte ressentir vos émotions. Donc, en faisant de l’art, sans trop s’adonner à l’art-thérapie, nous voulons qu’elle soit thérapeutique et calmante pour qu’ils se détendent. Et plus ils sont détendus, plus les chevaux sont détendus. »

L’avantage de travailler auprès des chevaux

North-Shymko explique que les chevaux ont aussi vraiment rapproché les gens d’une façon unique. « C’était plus comme un brise-glace, » dit-elle. « Dans un groupe, si vous ne connaissez personne, il est facile pour les gens qui ne sont pas à l’aise dans ce milieu de se taire. Les chevaux ont permis à tout le monde d’avoir cette chose en commun de parler – et de rire parce que les chevaux étaient tout simplement ridicules. Cela a permis à tout le monde d’être dans le même état d’esprit au cours de la même période. J’ai découvert que les gens étaient capables d’interagir davantage. C’est ce que j’ai vraiment remarqué avec les chevaux, que les choses se sont mises en place beaucoup plus vite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *